Semaine 4️⃣ – 🇫🇷

du 8 au 12 AOÛT 2022

Improvisateur = Orateurs ?

L’erreur de beaucoup d’improvisateurs, c’est de penser que « tant que l’on a de la répartie, on est sauvés ».

Avant même d’ouvrir sa bouche sur scène, votre corps parle pour vous, donne une multitude d’informations au spectateur qui, l’oeil affuté et excité par l’instant, guette et interprète le moindre fait et geste du comédien. Ce n’est pas parce que vous êtes silencieux que vous ne partagez rien avec l’audience.

Si vous êtes conscients de cela, il ne reste plus qu’à profiter de cette semaine pour affûter cet outil indissociable de votre raison qu’est votre corps. Et si vous débutez, autant partir avec les meilleures bases pour se sentir à l’aise sur les planches.

COMPLET

NIVEAU EXPLORATION

Lancé dès 2000 dans l’aventure de l’improvisation, Yann Berriet a toutefois toujours cherché son inspiration et sa technique au sein de formations diverses. Du Cours Florent à l’Ecole Internationale Jacques Lecoq, les liens se créent, l’œil s’affine. Il commence sa carrière de comédien en 2003 en Espagne au sein la compagnie d’improvisation Teatro Instantaneo. De retour en France, il intègre la compagnie Crache-Texte dont il prend la direction artistique quelques années plus tard. Son travail continue de se nourrir de ses rencontres professionnelles, entre théâtre classique et clown. En parallèle de sa fonction au sein de la compagnie Crache-Texte, Yann Berriet est également directeur artistique de « La Semaine de l’Impro », festival international d’improvisation. Son arc se pare régulièrement de nouvelles cordes grâce à des projets de chansons et sur le petit écran.

YANN BERRIET –
TENTER JUSQU’À TOUT FAIRE FOIRER (MAIS SURTOUT JUSQU’À SE TROUVER)

P***** de m****, on est au théâtre, quoi ! On n’est pas au ciné. On peut se toucher, se sentir. On peut même voir ceux qui nous regardent. Et eux ils peuvent nous voir. Alors ne leur mentons pas : on n’a aucune idée de où on va ! On essaie, ça fait peur, ça fait rire. Ça fait.

Mais par contre, on n’est pas obligé de respecter un texte, un auteur, un décor, un technicien. On est libre !

Nous essaierons donc durant une semaine de travailler sur notre authenticité et notre liberté. Les deux piliers pour aller vers notre singularité. Nous pourrons ainsi pousser les murs de nos scènes étriquées, des voyages du héros stéréotypés, du oui à tout prix. Nous essaierons de trouver ce que l’on a vraiment envie de raconter, découvrir de nouvelles formes, de nouveaux terrains de jeu.

Thématiques abordées :

  • – le travail d’authenticité du comédien
  • – les différents registres de la scène et des théâtres
  • – le in/out d’une scène
  • – où commence et où s’arrête le jeu
  • – le clown comme outil de liberté

COMPLET

NIVEAU TECHNIQUE

Keng-Sam Chane Chick Té pratique l’impro depuis ses 18 ans, membre de La LIR (Ligue d’Improvisation Réunionnaise), il crée le FERIIR en 2012 (Festival d’improvisation international de la Réunion), et impulse un second souffle dans le paysage de l’improvisation local. Il est également à l’origine de « La Nuit de l’Impro » et du « Oui et même que… », évènements majeurs de l’improvisation sur l’île. Formateur, il parcourt les festivals d’improvisation dans le monde entier pour y jouer et enseigner (Japon, Australie, Europe, USA,Canada, Asie…). Depuis 2010, il est membre fondateur de la compagnie La Bagasse qui se spécialise dans le long-form, short-form et autres formats organiques, qui se jouent entre 3 et 4 fois par mois sur l’île de la Réunion. Connu pour son travail autour du corps, ces ateliers mettent en avant les relations intrinsèques entre le mouvement, la musique et la réaction improvisée.

KENG-SAM CHANE CHICK TÉ –
LE CORPS SINCÈRE

Bien souvent le corps est le parent pauvre de nos improvisations. Dans cet atelier nous allons explorer les différents outils nous permettant de nous connecter à celui-ci pour créer des scènes.

À travers les différents travaux de la comedia dell’arte, de clown et la compagnie Nabokov, nous allons travailler le corps improvisé. Partir du basique pour improviser. Que signifie ma posture? Est-elle significative de ce que je veux représenter sur scène?

Nous profiterons de ces ateliers pour plonger en profondeur dans une sorte de voyage avec son propre corps.

Vous verrez les notions de corps-objet , de corps-mécanique, et de corps-émotionnel, vous les distinguerez pour mieux les maîtriser. Une fois la subtilité des « 3 corps » comprise, nous pourrons ainsi travailler sur les aspects de sincérité, pour éviter les stéréotypes corporels sur une scène. Car non, tous les bandits ne sont pas forcément musclés. Et les personnes âgées ne sont pas toutes séniles…

Ne pas penser le corps comme juste vecteur de mouvement mais moteur de création de personnages.


COMPLET

NIVEAU FONDAMENTAUX

Marlène Grenon joue au théâtre depuis ses 10 ans. Étudiante en théâtre à Paris 8, elle y découvre l’impro d’Et Cetera. Là s’ouvre un champs de tous les possibles et 20 ans d’exploration de l’improvisation, de transmission. Elle s’intéresse au clown (Pavlata, Jackie Star, Patrick de Valette, Éric Druel…). Arrivée en Bretagne en 2013 chez Ty Catch Impro et développe animations et spectacles en entreprises, Ty Boxe impro et intègre Quimper dans Culture et Diversité. Coache d’Impro Libre à Concarneau. Elle est aussi fleuriste, crêpière, maman, programmatrice de spectacles et …

MARLÈNE GRENON –
Y’A QU’LA VÉRITÉ QUI COMPTE

Si les secrets en disent long sur les personnages, la vérité fait avancer l’histoire… Dévoiler un secret, dire ce que le personnage pense vraiment… la vérité est au cœur de la construction des histoires depuis toujours ! 

Nous découvrirons les joies de l’impro en partant de la structure de la comedia dell’arte, qui est une succession de secrets, d’aveux, de réactions émotionnelles, de dénouements dramatiques et de ressorts comiques… Nous ferons éclater les vérités toujours bonnes à dire et parfaites pour réagir !

Jeux autour des émotions, du timing, de la relation et du passé des personnages, partir du postulat que pour dénouer un problème, faire avancer une histoire il faut tout dire !